+41 79 314 29 99

info@halalaq.org

”Halal Assurance & Quality is a non-profit association formed by concerned stakeholders in Switzerland with the assignment to provide Muslims all over Europe with authentic Halal meat and meat products. 

Our purpose is to build awareness among Muslims and Non-Muslim Consumers for the process of Halal slaughtering and permissibility of meat products. We certify slaughterhouses and meat processing plants and train meat industry enabling them to ensure compliance to halal dietary laws”

CERTIFICATION

Quel est l'intérêt de la certification des produits à base de viande:


Pour les musulmans qui ne vivent pas dans un pays à prédominance musulmane, il est difficile d'éviter la viande interdite.

Le consommateur manque souvent d'informations sur les composants de la viande ou des aliments dérivés de la viande. Il peut y avoir des éléments du porc dans une saucisse de volaille par exemple.


En raison de ces problèmes, un nombre croissant de musulmans dans le monde entier ont exprimé leur souhait d'une plus grande transparence dans ce domaine. Les premiers organismes de certification halal sont issus de ce désir.

L'abattage halal:


Les musulmans du monde entier éprouvent le besoin de disposer de produits à base de viande provenant d'animaux qui ont été abattus d'une manière rituellement conforme. L'abattage traditionnel sans étourdissement est pratiqué dans la plupart des pays musulmans et est préféré par la majorité des musulmans, car les animaux morts (la perception des musulmans est que la plupart des animaux meurent pendant l'acte d'étourdissement) sont prohibés.


Les érudits musulmans du monde entier sont arrivés à la conclusion que l'étourdissement pourrait être compatible avec le Fiqh islamique (jurisprudence) si certaines mesures primordiales sont prises.



Les critères de HAQ pour un abattage approprié


Pour bénéficier de la certification halal, les conditions suivantes doivent être observées lors de l'abattage :


  • Seuls les animaux autorisés conformément au Fiqh islamique peuvent être abattus de manière halal.
  • Les musulmans sont invités à aborder l'animal avec dignité et respect.

Élevage et transport :


  • L’élevage des animaux doit être aussi naturel que possible.
  • L'animal doit être mis au repos après le transport vers l'abattoir et doit se voir proposer à boire et à manger.
  • L’animal halal ne peut être transporté avec des animaux haram.
  • Il doit également être transporté dans des conditions adéquates c’est-à-dire pas de camions hermétiquement fermés, des pauses pendant le transport.

L'abattage :


  • La réglementation islamique en matière d'abattage consiste à mettre fin à la vie de l'animal de manière très bienveillante, rapide et indolore.
  • Durant l'abattage il l'animal ne doit pas être en mesure de voir d’autres animaux abattus. De plus, l'animal ne doit pas voir le sang et la lame ne doit pas être aiguisée devant lui.
  • Le musulman exécutant l’abattage doit être un musulman pratiquant avec une bonne connaissance des principes islamiques et formé au processus.
  • L’abatteur musulman doit aiguiser la lame de sorte à éviter des blessures inutiles à l'animal.
  • La consommation du sang est interdite, cette pratique religieuse de sacrifice est considérée comme un acte de purification. Durant l'abattage, le but est de drainer la plus grande quantité de sang hors de la carcasse.
  • L’abatteur musulman prononce la Tasmiyya (permission de Dieu d'abattre cette créature) sur chaque animal.
  • Pendant l'abattage, quatre vaisseaux sanguins (les artères cervicales, les veines jugulaires et la trachée de l'animal) doivent être coupés. La colonne vertébrale ne doit pas être endommagée.

Après l'abattage :


  • Combien de temps avant que le processus ne commence?

-     Le corps de l'animal abattu doit se "refroidir" pour pouvoir le dépouiller et le couper. Cela signifie qu'il faut attendre que tous les réflexes, les secousses et tout mouvement pouvant indiquer des signes de vie cessent complètement et que le corps reste inerte.


  •       Contrôles sanitaires?

-     Un contrôle sanitaire post-abattage a lieu pour rassurer sur le fait que l'animal était en bonne santé avant et pendant l'abattage. Cela se fait peu après que l’animal soit abattu et permet de déceler tout signe de mauvaise santé qui aurait pu être négligé de son vivant.


  • Vérification des blessures — classé comme non-halal?

-     Les incisions sur chacune des artères doivent se faire proprement, une seule coupure ininterrompue la coupant entièrement. Toute autre coupure supplémentaire nécessaire ou de nature accidentelle fait l'objet d'un examen afin de déterminer si elle a blessé l'animal d'une manière qui l'a rendu non-halal.

Par exemple, si lors de la section de la carotide, l'animal devait tourner violemment la tête. De ce fait, si l'abatteur musulman effectuait une coupe plus longue que nécessaire, la situation serait réexaminée. Si la coupure atteint et endommage la colonne vertébrale, le sacrifice est classé comme non-halal.